Pourquoi et comment utiliser le référencement payant (SEA) ?

Google Ads

Lorsque l’on parle de référencement, on pense tout de suite au SEO, le référencement naturel. Il s’agit en effet de la pratique la plus connue en termes de référencement. Toutefois, ce n’est pas la seule forme de référencement qui existe. Avec l’émergence des réseaux sociaux, on parle de plus en plus de SMO qui renvoie au Social Media Optimisation. Il existe enfin une forme de référencement à laquelle nous allons particulièrement nous intéresser dans cet article, il s’agit du référencement payant ou encore SEA (Search Engine Adversiting). Le SEA s’effectue généralement à partir d’un outil développé par le moteur de recherche américain Google Ads qui permet de générer des liens publicitaires qui seront publiés par des annonceurs et qui seront mis en évidence dans les pages de résultats des moteurs de recherche. Le référencement payant est une technique complémentaire au référencement naturel ; en effet, il a été démontré qu’un peu moins d’un tiers des internautes cliquent sur les liens publicitaires. Découvrons ensemble dans cet article, pourquoi et comment utiliser le référencement payant.

Comprendre le référencement payant

Maîtriser le processus assez complexe du référencement payant revient à comprendre comment fonctionne la plateforme Google Ads. Google a mis au point un guide permettant de saisir pas à pas les étapes liées à conduite d’une campagne Ads. Pour avoir son annonce publicitaire, il faut s’acquitter d’un certain montant. L’annonceur décide du montant à investir, il choisit les mots clés sur lesquels il désire être positionné et il peut à tout moment modifier la somme qu’il est prêt à mettre sur la table pour voir son annonce apparaître et il peut interrompre sa campagne Ads à tout moment.

Le fait d’être bien positionné, autrement dit le fait de voir son annonce figurer en bonne place dépend d’un système d’enchères. Pour obtenir un référencement payant optimal, il faut remporter l’enchère ; il faut savoir que par rapport aux mots clés qu’elle aura choisis, l’entreprise est en compétition avec d’autres entreprises qui sont également prêtes à mettre une certaine somme sur la table pour chaque clic sur leur annonce publicitaire. Google va sélectionner la meilleure offre en fonction de deux critères : le montant par clic que vous êtes prêt à dépenser ainsi que la qualité et la pertinence de votre mot-clé par rapport au contenu proposé.

Pourquoi utiliser le référencement payant ?

Utiliser le référencement payant peut s’avérer bénéfique pour votre entreprise pour plusieurs raisons. Premièrement, vous pourrez gagner de la notoriété, c’est d’ailleurs le principal objectif visé par une campagne publicitaire. Le référencement payant est un moyen de faire connaître rapidement son entreprise, ses produits et ses services et de prendre ainsi une longueur d’avance sur ses concurrents. Le référencement payant pourra vous permettre d’avoir une place de choix dans le positionnement des résultats en haut de la première page des SERPs. En effet, l’expérience montre que les internautes vont rarement au-delà de la première page de résultat.

Deuxièmement, il faut noter que Google mise de plus en plus sur le SEA qui est sa principale source de revenus. Auparavant, Google affichait 10 réponses par page maintenant il n’en affiche que 8. Dans le même temps, 6 annonces peuvent apparaître sur la première page (trois en haut et trois en bas). Cette orientation de Google montre clairement que les entreprises gagneraient à se tourner davantage vers le SEA qui est une approche de référencement complémentaire par rapport au SEO. Troisièmement, on peut relever que le SEA lorsqu’il est bien mené permet de maximiser son ROI, en d’autre votre retour sur investissement grâce à un taux de conversion élevé.

Comment lancer votre campagne de référencement payant ?

Pour réussir sa campagne de référencement payant, Il est important de bien cibler son public. Pour ce faire, vous pouvez cibler différents profils en fonction du lieu géographique dans lequel ils se trouvent, du type d’appareil de connexion qu’ils ont, de la période au cours de laquelle ils se connectent habituellement, de la langue de connexion et enfin de l’identité (âge, sexe etc.). Il faut en outre bien définir stratégie de mots-clés. De ce point de vue la démarche du SEA rejoint celle du SEO. Il faut trouver les mots clés qui ont le plus de chance de correspondre aux requêtes introduites par votre cible. N’hésitez pas à jeter un coup d’œil sur les sites web de vos concurrents pour une inspiration ou encore à utiliser l’outil Google Keywords Planner. Il faut enfin rédiger une annonce à la fois concise et accrocheuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *